Informatique et économie d’énergie

Tout le monde parle d’économie d’énergie, c’est tendance… Et il est vrai que les gaspillages en France, bien que loin derrière ceux des usagers américains, sont malgré tout une réalité. Et justement, il y a un gaspillage qui pourrait être si facilement évité… Avez vous remarqué en passant à côté de bureaux, entreprises, ou commerces après leurs heures de fermeture (ou tôt le matin avant leur ouverture) : très souvent les ordinateurs sont allumés, écrans y compris.Vous êtes vous demandé quelle peut être la consommation électrique cumulée de toutes ces machines (et de la facture EDF supplémentaire…), elle n’est certainement pas négligeable !Mais que font toutes ces machines : ce sont peut être des serveurs web (nécessairement en fonction 24h/24), ou encore font elles du calcul partagé (du type Seti@home ou United Device…), non, non, ce sont la plupart du temps de simples machines bureautiques, que l’utilisateur néglige (et je pèse ce dernier mot) d’éteindre.Pourtant, il y a des solutions simples :

  • la première, toute bête : savez vous que les concepteurs des boîtiers de ces ordinateurs ont eu la grandiose idée d’y ajouter un bouton de marche/arrêt ? Si si je vous assure ! Appuyez dessus et vous serez surpris ! D’autant plus que sur toutes les machines récentes (équipées de Windows XP ou Mac OS X), une pression sur ce bouton lance ce qu’on appelle un soft off, c’est à dire ne coupe pas brutalement l’ordinateur mais ferme d’abord les applications puis l’environnement (windows ou mac os) avant d’éteindre la machine….
  • la seconde : veille ou hibernation. On laisse souvent la machine allumée pour gagner du temps le lendemain matin car elle est trop longue à démarrer : c’est vrai, Windows ou Mac OS peuvent dans certains cas avoir un démarrage assez long. Cependant il y a une solution alternative :
    1. mettre en veille la machine (manuellement ou automatiquement après un délai prédéterminé, par exemple dans les propriétés de l’économiseurs d’écran de Windows). Ainsi elle est toujours sous tension, mais écran en veille et disque dur à l’arrêt + processeur au ralenti. Sortir de veille ne prend ensuite que quelques secondes.
    2. Encore mieux, la fonction hibernation, qui copie l’intégralité de la mémoire vive (RAM) sur le disque dur juste avant d’éteindre l’ordinateur : quand on rallume celui ci, il est en effet plus rapide de relire cette mémoire copiée sur le disque dur (une vingtaine de secondes) que de relancer windows et toutes les applications (jusqu’à plusieurs minutes). Autre avantage : vous retrouvez la machine telle qu’elle était avant de l’éteindre ou la mettre en veille : fenêtres et documents ouverts, etc….
    3. Comment y accéder ? Les fonctions veille et hibernation sont, sous Windows, disponibles dans les paramètres de l’écran de veille : faites un clic droit sur votre fond d’écran > propriétés > onglet écran de veille > gestion de l’alimentation. Notez aussi que vous pouvez paramétrer, selon l’ordinateur, la « mise en hibernation » lors de la pression du bouton marche/arrêt de votre pc (c’est ce que je fait depuis des années sous Windows 2000 et XP, et ça fonctionne plutôt bien:)).
    • vous devez pour une raison ou une autre laisser l’ordinateur allumé (pour mettre en partage des documents sur le réseau par exemple…) ? Bon d’accord, mais n’oubliez pas que l’écran lui aussi a un bouton marche arrêt !
    • dernière chose : remplacez votre économiseur d’écran (vous savez, le bel aquarium…) par une mise en veille automatique du moniteur

3 réponses sur “Informatique et économie d’énergie”

  1. Bonjour Sophie,

    En fait, je suis mal placé pour vous apporter la meilleure réponse à votre question, car bien qu’étant passionné de photo je ne suis qu’amateur, et j’ai un autre métier à côté (chef de projet informatique). Pour être photographe professionnelle, le mieux est que vous passiez par des écoles spécialisées, telle que l’école Louis Lumière, qui je crois est une des plus prestigieuses. Mais beaucoup de photographes de paysages sont aussi autodidactes (ils apprennent par eux même en pratiquant, et en apprenant les techniques dans des magazines ou des livres spécialisés…). La photo, notamment de paysages ou photo de nature, c’est justement beaucoup de pratique et ça s’apprend sur le terrain. Sachez également que certains photographes professionnels spécialisés dans la photo de nature sont aussi des scientifiques à la base (ce qui permet d’avoir une parfaite connaissance des espèces animales et de leur milieu par exemple), c’est le cas notamment de photographes qui travaillent pour la prestigieuses association américaine National Geographics. Dans tous les cas faites tout pour réussir vos études pour pouvoir faire un autre métier en parallèle à la photographie, car tout le monde n’arrive pas nécessairement à gagner correctement sa vie avec la photo (il y a beaucoup de concurrence entre photographes).

    Quelques conseils pour faire de belles photos de paysages : Quand cela est possible il faut se lever tôt pour profiter de la lumière matinale, et penser à suivre quelques règles de composition des images (règles des tiers par exemple, etc…). Et pratiquez un maximum, c’est d’autant plus facile avec le numérique pour apprendre à corriger ses erreurs et s’améliorer. Vous trouverez à la Fnac ou sur Amazon un petit livre qui vous aidera à acquérir quelques bases : Guide pratique de la photo – Paysages par Robert Caputo, aux éditions Broché / National Geographics. Une chose est certaine : aimer la nature et savoir apprécier les beaux paysages vous sera très utile. 😉

    Je vous souhaite une excellente année 2008 et de très belles photos de paysages !

    ps : je vous conseille de poser également la question sur des forums dédiés à la photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.