Effet de filé d’arbres en automne

L’effet de filé vertical est une technique relativement simple à mettre en œuvre. Cela consiste à utiliser un temps de pose suffisamment long pour réaliser un flou de bougé, associé à un rotation verticale de l’appareil photo (du bas vers le haut, ou inversement). C’est une technique photographique que tout un chacun peut tester, peu importe son matériel, tant que celui-ci permet de régler manuellement la durée de l’exposition, avec le mode « S » sur la molette ou dans les menus de l’appareil photo. Ce mode correspond à la « priorité à la vitesse » (S= Speed).   Suivant la durée de l’exposition, le flou provoqué par le mouvement sera plus ou moins important, jusqu’à ne plus obtenir que de simples lignes verticales colorées. Le sujet idéal pour ce type d’effet de filé : les arbres ou groupes d’arbres en sous-bois ou bordure de forêt.

En testant cette technique d’effet de filé d’arbres, vous comprendrez pourquoi on dit parfois que photographier revient à peindre avec de la lumière. 😉

Cliquez sur les photographies ci-dessous pour afficher leur version HD dans un nouvel onglet. Puis, pour mettre les images en fond d’écran, faites un clic-droit sur l’image HD, et suivez les indications proposées par le navigateur (« mettre l’image en fond d’écran » ou « enregistrer l’image sous… ».)

Effet de filé vertical d'arbres en automne. En débutant le mouvement du bas vers le haut, j'ai pris ici la peine de conserver dans l'image les buissons colorés avec leurs feuillage automnal bien doré à la base des arbres. Le temps de pose d'1/4 de seconde nous donne un effet de filé pas trop marqué, qui laisse deviner la forme des arbres et de leurs branches. Nikon D7200 + Sigma 17-70 (34mm f20 1/4s)
Effet de filé vertical d’arbres en automne. En débutant le mouvement du bas vers le haut, j’ai pris ici la peine de conserver dans l’image les buissons colorés avec leurs feuillage automnal bien doré à la base des arbres. Le temps de pose d’1/4 de seconde nous donne un effet de filé pas trop marqué, qui laisse deviner la forme des arbres et de leurs branches. Nikon D7200 + Sigma APS-C 17-70mm 1:2.8-4.5 (pour cette photo : 34mm, f20, 1/4s)

 

Ici, j'ai utilisé quasiment les mêmes paramètres de prise de vue : temps d'exposition d'1/4 de seconde, focale à 32mm, mais ouverture à f13. La seule différence concerne le point de vue (les buissons et la base des arbres).
Ici, j’ai utilisé quasiment les mêmes paramètres de prise de vue : temps d’exposition d’1/4 de seconde, focale à 32mm (APS-C), toutefois le diaphragme était ouvert à f13. La seule différence concerne en fait le point de vue : je n’ai cadré que les buissons et la base des arbres, en prenant soin d’inclure des feuillages de couleurs différentes, pour avoir un effet plus graphique de textures multicolores.

 

Ici, toujours avec une focale de 34mm, le temps de pose a été rallongé à une durée d'1,3 secondes. Pour compenser la quantité importante de lumière reçue par le capteur, l'appareil a dû fermer le diaphragme à f29 (ce qui a pour inconvénient de laisser apparaître les plus fines poussières déposées sur le capteur, et requiert de les
Ici, toujours avec une focale de 34mm (APS-C), le temps de pose a été réglé sur une durée d’1,3 secondes. Pour compenser la quantité importante de lumière reçue par le capteur, l’appareil a dû fermer le diaphragme à f29 (ce qui a pour inconvénient de laisser apparaître les plus fines poussières déposées sur le capteur, et requiert de les « nettoyer » ensuite en post-production). Avec ce temps d’exposition légèrement supérieur à une seconde, le mouvement vertical efface quasiment les arbres, et il ne reste plus qu’un joli filé composé de traits verticaux jaune orangés.

 

Autres tutoriaux – les règles de composition :

Vous aimez ? Exprimez-vous ici :)